novembre/décembre 2015

Destination BURKINA FASO

Mission du 16 novembre au 14 décembre 2015

COMPTE RENDU D’ACTIVITE DU SEJOUR

Participants à la mission : Sylvie VASLIN et Jean-Luc RIEUSSET

Centre Culturel :

Toujours très apprécié par les élèves. C’est aussi un lieu de rencontre entre jeunes mais l’ambiance est studieuse.

Véhicule :

Remis en état, Michel a acheté un démarreur et un contact à clef de démarrage.

Ils ont été mis en place de même qu’un contact de mise en service du ventilateur qu’il ne faut pas oublier d’actionner pour le trajet. Une batterie neuve a été mise en place. Plus de problèmes de démarrage.

Plateforme :

Elle fonctionne au ralenti, un autre moulin a été mis en service au village. Le toit a été réparé mais pas la poulie qui a explosé. Elle coûte 100 000F et il faut aller à Koudougou la chercher. Tin Tua n’a plus d’argent. Cela n’empêche pas le fonctionnement mais il n’y a plus la génératrice. Le mieux, si on veut s’en occuper, est d’acheter une plaque solaire, un convertisseur et une batterie. L’éclairage, en 12V, serait permanent et les femmes travailleraient en sécurité. Je leur ai fourni 2 casques anti-bruit qu’elles utilisent tout le temps.

Puits :

Le puits, non loin de la case, équipé d’une corde ne fonctionne plus. La corde est cassée comme à chaque fois. C’est dommage mais je n’y ai rien fait.

Jardin clôturé à Zidré A

Il reste 5 beaux manguiers et Souleymane a entrepris de planter des Moringas dans tout le terrain.

Ecoles :

Zidré A

Effectifs : 369 enfants

Tous les matins, les enfants se rassemblent, par classe, devant le mât du drapeau et chantent l’hymne national.

Zidré C ou Garango Peulhs

Dans l’école que l’association a fait construire en 2012, 2013, il y a 80 élèves répartis en

1 CP2, 1 CE1 et 1 CE2.

1 directeur et 3 instituteurs sont en place.

Nous avons eu la joie de constater qu’en 2014, des latrines ont été construites, 3 pour les filles, 3 pour les garçons et une assez grande pour handicapé avec rampe d’accès.

Un peu plus loin, un forage a été réalisé, très vaste et arboré. Il sert à l’école mais aussi à toutes les concessions avoisinantes. Cela dynamise l’endroit.

Zidré B

Effectif 275 enfants

Avant 2015, dans les 3 classes existantes, il y avait le CE1, CM1 et CM2 et, sous une paillotte, un CP1.

Le bureau de l’association a décidé de réaliser une école de 3 classes.

En mai 2015, les fondations et les murs de 2 classes étaient construits.

L’académie a anticipé et nommé 2 maitresses pour les CP1 et 2, mais qui feront école à l’extérieur, sous un arbre, en attendant.

Il y a, dans cette école les CP1 et 2, les CE1 et 2 et le CM2 (pas de CM1).

Grace aux 3 semaines de travaux, en septembre et les 18 jours avant notre arrivée, les 2 institutrices et leurs élèves ont pu prendre possession de leur classe le lundi 07 décembre.

2 mois après la rentrée officielle des classes c’est, pour les enfants et leur maîtresse, une nouvelle rentrée. Ils peuvent, enfin, commencer à écrire.

De plus, ce jour-là, les enfants de CP ont eu droit à un repas. A la pause méridienne, les instits parties, ils attendaient, en classe, que leur gamelle se remplisse de riz gras. Ils ont tenu à me montrer leur cahier d’écriture. Ceux-ci étaient neufs comme si la rentrée s’opérait aujourd’hui. Sous les arbres, assis par terre, au soleil ou dans le vent, rien n’est propice à l’écriture.

La leçon de la matinée était de copier « eu » sur 2 lignes.

Vu le rendu, il y a du travail en perspective.

Les maçons ont été vraiment à la hauteur. Ils n’ont jamais failli et, tous les jours, plusieurs équipes œuvraient en même temps à différents endroits. Un repas, composé de sardines, de pâté de volaille et de pains, leur était apporté, ce qui les motivait encore plus.

Une large pente dessert 2 classes tandis qu’un grand escalier donne accès à la troisième. Un palier, à mi niveau, permet aux enfants de s’asseoir tout le long et limite la hauteur en cas de chute.

Un bureau à tiroirs et une chaise complètent chacune des 2 classes.

La 3° classe, vide pour l’instant, sera occupée, à la rentrée prochaine, par le CM1 qui fait défaut dans cette école.

Tout le monde a été grandement remercié :

L’association Amitié Cruas-Zidré, sa présidente et ses représentants.

La municipalité de CRUAS sans laquelle rien ne serait possible.

Le conseil général de l’Ardèche pour sa contribution à l’achat de 40 tables-bancs.

Et les maçons pour le travail accompli.

L’inspecteur d’académie, une délégation de parents d’élèves, le directeur de l’école de Zidré B et le chef de Zidré sont venus constater la réalisation.

Cantines endogènes

Il n’y a pas de cantine régulière. D’après ce que j’ai cru comprendre, le gouvernement ne donne des provisions de riz et haricots que les derniers mois d’école quand la famine commence à se faire sentir, les réserves étant épuisées dans les familles.

CBM (organisation internationale qui œuvre pour améliorer la qualité de la vie de personnes handicapées dans les communautés les plus pauvres du monde) a offert aux écoles de Zidré des denrées :

18 sacs de 50kg de riz            pour Zidré A,  11 sacs pour Zidré B et 2 sacs pour Zidré C

6 sacs de 50 kg de haricots    pour Zidré A,    4 sacs pour Zidré B et 1 sac pour Zidré C

5 bidons de 20l d’huile           pour Zidré A,  3 bidons pour Zidré B et 1 bidon pour Zidré C.

Comme les directeurs d’école ne veulent ni ne peuvent faire la différence entre handicapés et valides, c’est tout le monde qui aura à manger. Seulement, ces stocks ne peuvent assurer qu’une vingtaine de jours de repas qui sont choisis au bon vouloir des directeurs. Dans l’incertitude, les élèves amènent, tous les jours leur gamelle mais c’est souvent qu’ils ne mangent pas.

Projet 2016 – 2017

A la demande générale du corps enseignant des 3 écoles lors d’une réunion, des parents d’élèves, du chef coutumier et de nombreux habitants, il faut équiper Zidré d’un CEG (Collège d’Enseignement Général).

Les élèves de CM2, (15 ans, 16 ans) en fin d’année scolaire, passent le certificat d’études puis un examen d’entrée en 6°. Celui-ci est très dur, car il n’y a pas assez de places dans les collèges environnants (100 par classe de 6°). Beaucoup échouent, redoublent ou décrochent et arrêtent leur scolarité. Le collège le plus près (outre l’établissement privé et coûteux du Colonel Zouré) est à 4 kms. Sans bicyclette, c’est galère et décourageant pour certains.

Nous avons profité de la dernière semaine pour « planter le décor » du futur projet.

  • Rencontre avec le directeur de la DRENA (Direction Régionale de l’Enseignement National et de l’Alphabétisation) à TENKODOGO.
  • Rencontre avec de directeur de la DPENA (Direction Provinciale) à TENKO.
  • Rencontre avec l’inspecteur de l’Académie de GARANGO 1, M Issouf Kouraogo.
  • Rencontre, accompagné du Chef de Zidré, du préfet du Département de GARANGO,   M Sombéniwendé Nikiema.
  • Le chef Coutumier, André Yabré, a convoqué des villageois pour l’obtention d’un terrain.

Tout ce monde est grandement favorable au projet et nous serons appuyés administrativement par les instances académiques et physiquement par la population de Zidré pour les matériaux, sables et graviers.

Avec l’inspecteur, les parents d’élèves, le corps enseignant et le chef, nous avons matérialisé, visuellement l’endroit le plus propice pour implanter le collège.

A l’est de Zidré B, il est sur un sol plat, proche des bâtiments de fonction des anciens directeurs, proche de la pompe du forage et de la voie d’accès au village. C’est l’endroit idéal. De plus, un collège doit avoir des locaux administratifs pour le Directeur, l’Econome et le Surveillant Général. Or, les logements désaffectés ne demandent que très peu de travaux de remise en état (faux-plafond, nettoyage et mise en peinture).

L’essentiel du budget servirait, la première année, à la création d’une classe de 6° et de 5°.

Conclusion

Nous avons vécu, en direct, l’aboutissement du projet 2015 qui était la construction d’une école à Zidré B. Il aura fallu 2 missions, une en mai et l’autre en novembre-décembre et 2 exercices financiers.

De voir et de sentir, pleinement l’utilité de notre action est valorisant et encourageant.

Tout un village remercie Cruas dans son ensemble, en témoigne le défilé de personnes et de groupements qui sont venus nous souhaiter bon voyage la veille du départ.

Bonne santé et longue vie à tous les acteurs de ces réalisations.

Il faut que ce collège se fasse. Nous y croyons tous très fort.

A très bientôt.

 

Jean-Luc le 21/12/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>