novembre 2012

 

                    

 

Destination  BURKINA FASO

Mission du 11 novembre au 1° décembre 2012

Participants à la mission :

Elodie MONCHOT, Julie et Jean-Luc RIEUSSET

 

Centre Culturel :

101 livres emmenés par les filles ont été répertoriés et donnés aux jeunes.

Certains en ont entrepris la lecture.

Véhicule :

Malgré l’achat d’une nouvelle batterie, il faut toujours le pousser pour le faire démarrer.

On cherche toujours une pente pour se garer.

Plateforme :

La plateforme fonctionne à peu près.

Ecoles :

Dès notre arrivée, tous les instituteurs des écoles de Zidré A et C sont venus à la case, accompagnés de la présidente de l’APE, Mammounata, pendant une récréation.

Chaque instit s’est présenté et a décliné l’effectif de leur classe :

Effectif écoles, rentrée 2012-2013, 789 enfants :

ZIDRE A   489 enfants                      Directeur M Zouré Aimé Rigobert

CP1            41 enfants                        Mme Nikiema Ines

CP2 A        59 enfants                        M Koanda Alidou

CP2 B        51 enfants                        Mme Belem Koabga Elodie

CE1            76 enfants                        M Wandaogo  Mohamed

CE2            85 enfants                        Mme Sina Anne-Marie

CM1           67 enfants                        M Gouem Félix

CM2 A       52 enfants                        M BAMBARA Barnabé

CM2 B       58 enfants                        M Kyelem Clément
ZIDRE B    260 enfants                      Directeur M Nama Assane

CP1            65 enfants                        Poste vacant assuré par un vacataire non rémunéré

CE1            84 enfants                        M Nama Assane

CM1           53 enfants                        M Bambara Philippe

CM2           58 enfants                        Mme Cabouré Fatoumata
ZIDRE C                                            Chargé d’école M Zougmoré Boulbila

CP1         ~40 enfants                         M Zougmoré Boulbila

Ensuite, rapidement, ils nous ont fait leurs demandes pécuniaires pour les rentrées scolaires et l’aide à la cantine endogène.

Pour cette dernière, un barème gouvernemental nous a été expliqué.

Elodie et Julie, qui ont entrepris les calculs, ont ressorti des quantités faramineuses (10T de riz, 620Kg d’haricots et 1,3T d’huile) et, forcément, des sommes considérables qui vont de pair (pour info, à 17000F le sac de 50Kg de riz de base, 10T représente 3 400 000F).

Ils ont demandé une aide pour remplacer l’abri qui sert de classe, par un hangar et le renforcement du pilier central de l’ancien appartement.

Un instituteur, assez motivé, veut entreprendre un jardin à côté de la pompe.

Nous avons fait réparer celle-ci, acheté des arrosoirs, des seaux et des graines.

Les graines étant très chères, nous avons partagé entre les 2 écoles.

Pour Zidré C, nous avons acheté une gamelle, une marmite et une louche.

Aucune cantine ne fonctionne, le gouvernement n’a pas fait de livraison. Chaque enfant est tenu d’amener, dans son année scolaire, deux « assiétés »???

NOUVELLE ECOLE Zidré C chez les Peulhs:

 Dès le 1° jour, nous nous sommes rendus sur le chantier. Les matériaux avaient été livrés et les couvreurs avaient déjà fini la classe.

Abel et ses manœuvres s’affairaient. Un point a été fait.

Avec Souleymane, pendant un bon moment, nous avons fait le compte des arriérés des sommes que nous devions aux ouvriers qui ont travaillé après le départ de la mission de l’été et 10 jours avant notre arrivée. Abel était ému quand nous lui avons remis l’argent. Il a expliqué qu’ils avaient passé du temps sans avoir de rémunération et sans savoir si une autre mission était prévue.

Notre rôle, sur le chantier, s’est borné en visites, commandes, approvisionnement de matériel, gestion du personnel, fourniture du repas de midi pour les ouvriers qui font journée continue.

Pour la peinture des volets et des portes et pour quelques finitions, il nous a fallu 2 jours.

J’ai demandé à l’instituteur de l’école de Zidré C de faire venir des parents pour nettoyer la cour de l’école. 2 personnes sont venues. J’ai provoqué une réunion avec les parents d’élèves pour leur expliquer notre façon de voir les choses en leur demandant un effort.

Le mardi 27 novembre, ce n’était pas moins d’une trentaine de parents qui piochaient les herbes, cassaient les rochers et ont répandu du sable. On a enfin une vraie cour devant l’école.

L’inauguration a eu lieu le mercredi 28 novembre. Le mât, encore un peu frais de peinture, a reçu le drapeau national au rythme de l’hymne chanté par des CM2 de Zidré A.

Les personnes qui ont visité les locaux nous ont remercié mille fois.

A ce jour, il restait le faux-plafond à finir dans la classe et le bureau. Les élèves ont effectivement pris possession de leur classe le 04 décembre 2012.

Nous avons eu la chance, les filles et moi, de vivre ce moment solennel.

Mais, nous gardons à l’esprit que nous le devons aux précédentes missions qui, chacune, ont planté les bases et les structures qui ont permis la réalisation de ce projet et à la mairie de Cruas sans laquelle il n’était même pas question d’en parler.

Les instituteurs, les responsables, la population et nous-mêmes espérons la continuité du projet. Le prochain recrutement se fera à la rentrée 2014/2015.

Pour information, sur les 40 tables-bancs prévus pour l’école, 10 ont été laissés à Zidré B. C’était vraiment nécessaire.

VERGER CLOTURE :

 Un fil de fer a été rajouté, tout le tour, au plus près du sol, pour éviter les intrusions de chèvres dans la plantation de manguiers. 9 petits arbres ont été rajoutés. Le gardien de l’école les arrose tous les jours. C’est trop, d’autant qu’il met de l’eau sur la frondaison et les feuilles crament. Il a été briefé.

MISSION D’ELODIE ET DE JULIE :

 Les filles ont été les interlocutrices privilégiées des instituteurs. Elles se sont occupées de tout ce qui concerne les écoles : visites, recensement, besoins, cantine…

De plus, elles ont placé, sur un plan, vu par satellite, les points essentiels des différentes missions dans le village de Zidré, avec l’aide des photos et vidéos.

Ceci figure sur le site dans les nouveautés 2013.

CONCLUSION :

Cette période a été très dense, en gestion du chantier, en réunions, en palabre.

Elle a été riche en contact de toutes sortes.

Nous avons vécu une campagne électorale.

Nous l’avons entrecoupée par un séjour de 3 jours dans le Sud.

Nous devions, sans cesse gérer les comptes, au plus juste. Nous avons dû payer tous les matériaux, les tables-banc, les heures des ouvriers, passées et présentes pour le chantier de l’école.

Sans toucher aux frais de la cantine, nous avons dû rogner dans la participation à la rentrée scolaire.

Le budget était assez important mais il fallait tout.

Les frais de retour à Ouaga ont été pris sur nos deniers personnels.
A bientôt pour de nouveaux projets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>